Ici à ÉCU, nous sommes ravis d’avouer que notre festival du film est vraiment unique en veillant que tous les cinéastes dont les efforts créatifs sont acclamé par nous sont présentés avec la meilleure occasion d’avoir leurs films célébré à notre festival et reconnu par le plus grand nombre des experts du secteur, les collègues cinéastes et les membres du grand public que possible. En honorant surtout l’encouragement et la célébration du talent filmique et la productivité créatrice, nous avons trouvé qu’il est toujours vrai que les femmes cinéastes constituent une partie vitale de la réalisation indépendante révolutionnaire qui nous acclamer.

Chaque année qui ÉCU a existé, nous avons constamment reçu un assortiment éclectique de propositions de films impressionnant de femmes cinéastes, des long-métrages dramatiques et des documentaires perspicaces aux courts-métrages poignants et les œuvres novatrices, surpassant tout continuellement nos attentes pour la qualité et le contenu des tous les films envoyés à nous. En fait, nous trouvons une importance vitale pour célébrer les efforts créatifs des femmes cinéastes qui font une contribution inestimable à l’enrichissement de la qualité et le corpus du cinéma indépendant.

De notre sélection estimée des accolades, Le Prix d’Excellence dans la Réalisation Féminine est certainement l’un de nos plus précieux et symboliquement important. Chaque année, le film unique qui est accordé le prix devient représentant de la convergence de nos efforts pour briser les barrières sociales existantes et farouchement défier le statu quo, en plus de notre objectif d’offrir un terreau fertile pour les films qui possède cet élément magique; un cinématographique « je-ne-sais-quoi » qui nous rappelle pourquoi nous consacrons notre vie au monde inimitable de cinéma indépendant.

La douzième édition de notre événement annuel a vu un groupe exceptionnelle de femmes cinéastes talentueuse et innovatrices présentant leurs trésors créatifs, avec des projections d’un nombre record de 29 réalisatrices talentueux qui étaient en compétition pour l’occasion passionnante d’avoir leurs films accordé l’une de nos éloges. L’événement plein à craquer des trois jours qui s’est déroulé du 21 au 23 avril dans le charmante Cinéma 7 Parnassiens dans le 8ème arrondissement, offrit une variété étonnante de films malins, perspicaces et émouvantes crées par les femmes provenant du monde entier.

Parmi l’assortiment impressionnante de films honorés dans la sélection officielle de 2017 était Rhythm of Being de Giada Ghiringhelli, une représentation vibrante et avant-gardiste de la naissance et croissance de l’individu qui a gagné l’accolade pour le Meilleur Film Expérimental, une exploration intime de l’expérience féminine pré-pubère et les luttes des familles monoparentales dans Cubs de Nanna Kristín Magnúsdóttir, un drame qui a été accordé le titre pour le « Meilleur Film indépendant européen », ainsi que le comédie britannique sincère de Charlotte Regan, Standby, un portrait attachant de la progression d’une amitié située entièrement dans une voiture de patrouille de police – ce dernier a remporté Le Prix d’Excellence dans la Réalisation Féminine.

Cette même année, nous avons également dévoilé la première édition de notre projet socialement responsable et très attendu, SheShoots, un débat animé et stimulant composé des femmes cinéastes en compétition pour ÉCU 2017. Nous avons ouvert nos portes au public au Cinéma Le Lincoln à Paris pour notre discussion table ronde inaugurale traitent les œuvres des cinéastes sélectionnés, leurs inspirations et le rôle de leur sexe dans leurs voyages respectifs au sein de l’industrie du cinéma indépendant. Les projections de films et l’atelier « SheShoots » auquel ont participé de nombreux de nos partenaires de l’industrie et les fans du notre festival, incontestablement a relancé notre fierté pour le cinéma indépendante.

De même, l’onzième édition de l’ÉCU a vu un nombre impressionnant de films réalisé par les femmes ardemment célébrée. Nous projeté les œuvres originales et audacieuses pour un public qui a été émerveillé par la qualité exceptionnelle des efforts créatifs. Notamment, le drame allemand-croate du cinéaste talentueuse Una Gunjak, The Chicken, relatant les expériences d’une fille de 6 ans qui est forcé de faire face à la réalité de son existence à Sarajevo déchirée par la guerre de 1993, a gagné la récompense la plus prestigieuse de l’ÉCU pour le Meilleur film indépendant européen.

ÉCU est inébranlable dans notre engagement à veiller que les femmes cinéastes pionnières qui sont impliquer avec nous sont célébrés avec tout le zèle et habilités avec toute la dévotion qu’elles méritent. Nous sommes fidèles à notre objectif qu’ils reçoivent la meilleure occasion à faire entendu leurs voix afin que ces talents peuvent changer le visage du cinéma indépendant lui-même.

 

Close
Go top UA-100342494-1