Puisque Gurinder Chadha vient de gagner le prix de “Women and Hollywood trailblazer award” nous pensions que c’est bon moment d’éclairer notre spotlight sur elle! Étant en plus une icône féministe, nous pensons qu’elle mérite vraiment notre attention. Si vous ne vous souvenez pas d’elle, laissez moi vous rafraichir la mémoire: Elle est surtout reconnue pour avoir fait des films britanniques très populaires notamment Bhaji On the Beach et Joue-la comme Beckham (mais elle a tout de même réalisé d’autres films et documentaires superbes), et son dernier film Viceroy’s House a majoritairement reçu des critiques favorables.

Gurinder Chadha est connue pour parler des problèmes auxquels sont confrontés les immigrants indiens lorsqu’ils arrivent en Angleterre. En particulier, elle semble être fascinée par les difficultés auxquelles est confrontée la nouvelle génération : d’un côté ils doivent respecter les règles de leurs parents qui sont très traditionnels et d’un autre côté on les voit en train d’essayer de s’intégrer à la société moderne anglaise. Il semble que Chadha se soit écartée de la tradition dès un jeune âge. Quand elle était plus jeune, elle refusait de porter les vêtements traditionnels ainsi que cuisiner pour sa famille, même si cela est considéré comme un aspect important de la culture indienne. C’est peut-être de sa jeunesse qu’elle s’est inspirée pour le personnage de Jesminder dans Joue la comme Beckham (dont on en parlera plus loin!) Toutefois,  même si elle n’a pas les mêmes croyances religieuses que ses parents, elle croit tout de même au destin. “Je crois au destin. C’est une chose très indienne, mais je crois que rien n’arrive par hasard et qu’on récolte ce qu’on sème. Je suppose que je crois au Karma.”

La carrière de Gurinder Chadha a décollé après son premier long métrage, Bhaji On the Beach, le premier long métrage d’une femme asiatique britannique. Elle a reçu un BAFTA pour le meilleur film britannique de 1994 ainsi que le Prix du cinéma britannique Evening Standard pour le prix de la meilleure révélation. Le film raconte une journée dans la vie de plusieurs femmes indiennes, et comment leur culture et coutumes ont changé pour s’adapter à la vie au Royaume-Uni. Nous pouvons voir que les jeunes femmes indiennes ont des vues plus progressistes que leurs homologues plus âgés, et qu’elles essaient de se libérer de leurs croyances archaïques.

Un autre film qui dépeint les femmes indiennes essayant de rompre leur rôle traditionnel s’appelle Joue La comme Beckham (2002). Jesminder, la fille d’un Sikh orthodoxe, décide de se rebeller contre le traditionalisme de ses parents et de rejoindre une équipe de football. Avant Slumdog Millionaire, Joue La comme Beckham était le plus gros film financé par les Britanniques et distribué par les Britanniques, et a reçu de nombreuses nominations: une nomination au Golden Globes pour le meilleur film dans une comédie musicale, une nomination au BAFTA pour le meilleur film britannique, une nomination à l’European Film Academy pour le meilleur film et une nomination du Writers Guild of America pour le meilleur scénario. C’est un film très apprécié par beaucoup et qui est même considéré par certains comme un film post-féministe très important. Personnellement, on adore ce film et nous pensons qu’il devrait être obligatoire de le regarder en famille avec ses  filles!

Même si les films de Gurinder Chadha peuvent sembler très simples en surface, ils sont pleins de questions sociales qui méritent d’être examinées. Si les films peuvent nous faire réfléchir et nous faire rire en même temps, alors ils méritent à nos yeux d’être regardés.

Close
Go top UA-100342494-1