C’est le début de Février, et les Oscars sont juste à coté, ÉCU jette un regard sur un autre film indépendant qui a reçu de huit nominations aux Oscars: Silver Linings Playbook (2012) de David O. Russell. Russel est un  réalisateur, producteur et scénariste américain, et il a réalisé et écrit le scénario de Silver Linings Playbook (inspiré par un roman de Matthew Quick). Il est également connu pour Spanking the Monkey (1994), Flirting with Disaster (1996), Three Kings (1999), I ♥ Huckabees (2004) et The Fighter (2010). Vu la diversité de ces films, il est difficile à définir le style de Russell. Ses films explorent des thèmes très divers, parfois très graves, mais toujours avec un bon sens de l’humour.

I ♥ Huckabees, par exemple, est une comédie existentielle, dans lequel les personnages demandent des grandes questions philosophiques – mais le film est essentiellement burlesque. Il propose des performances hilarantes par Jason Schwartzman, Dustin Hoffman, Lily Tomlin, Mark Wahlberg, Naomi Watts et Jude Law. Le personnage Schwartzman, Albert, engage des détectives (Hoffman et Tomlin) pour l’aider à découvrir la raison pour les coïncidences dans sa vie, et il fait connaissance avec le personnage de Wahlberg, qui a une philosophie de la vie nihiliste. Le film a un dialogue amusant sur les grandes questions de la vie.

Détective d’ Albert (Tomlin): « Avez-vous déjà transcendé l’espace et le temps? »

Albert : « Oui. Non. Ben temps, pas l’espace. Non, je ne vous comprends pas”

Un type de film complètement différent, qui a reçu beaucoup d’acclamation de la critique (dont sept nominations aux Oscars), c’est « The Fighter », avec Mark Walhberg, Melissa Leo, Amy Adams et Christian Bale. Il est inspiré  par l’histoire vraie de Micky Ward(Wahlberg)  un  boxeur professionnel dont l’idole était son grand demi-frère Dicky (Bale), un boxeur talentueux avec beaucoup de potentiel qui a glissé dans une vie de dépendance au crack. Micky a des problèmes avec sa famille difficile, qui veut diriger sa carrière de boxe professionnelle. Le jeu des acteurs est de très haute qualité et le film est aussi arrivé à éclairer les problèmes de ​​la toxicomanie et des relations familiales.

Silver Linings Playbook a très bien réussi en termes de nominations pour les prix, et comprend de grands rôles par Bradley Cooper, Jennifer Lawrence (qui a remporté un Golden Globe de la meilleure actrice pour son rôle) et Robert De Niro. Le film dépeint comment deux personnages principaux faire face à leurs problèmes personnels, et comment ils sentent que les autres les regardent comme ils sont «fou» et comment ils ne réussissent pas de  traiter les choses d’une manière qui est considéré comme socialement acceptable. Pat (Cooper) est bipolaire mis dans une clinique après qu’il a attaqué violemment un homme (qu’il a trouvé avec sa femme). Depuis qu’elle a perdu son mari, Tiffany (Lawrence) a acquis une réputation d’une nymphomane.

Il est clair que les caractères déstabiliser les autres en parlant de leurs esprits trop ouvertement et en montrant leurs émotions brutes. Le film analyse le jugement de ceux qui ne sont pas normaux d’une certaine manière et serait-il mieux pour  tous de nous exprimer comme nous sommes.

Techniquement, ce sont les deux personnages principaux qui sont considérés comme «différents», et pourtant, nous voyons beaucoup de gens qui pourraient être perçus comme normaux, mais qui essayent  de s’adapter. Le père de Pat a TOC, mais il se comporte comme ses superstitions sont normales, son ami ploie sous la pression d’être un type dur  dans le bureau et d’offrir  tout ce que sa femme veut, mais il donne l’impression que tout est  sous contrôle. Le film est assez inspirant et nous vous  recommandons fortement de l’aller voir et nous lui souhaitons  pleine de chances aux Oscars!

Gill Gillespie

Close
Go top UA-100342494-1