Il semble y avoir un point commun à tous les grands réalisateurs : leur fascination pour les histoires racontées à travers l’objectif, dès le plus jeune âge. Les frères Coen ne font pas exception. Ainsi, Joel, enfant, a utilisé son argent de poche gagné en tondant la pelouse pour s’acheter une Super 8 Vitastar. Depuis cette époque, les Frères Coen n’ont plus lâché la caméra et ont offert au monde parmi les meilleurs films américains jamais réalisés.

Leur premier film d’adulte, Simple blood, remonte à 1984. On trouvait déjà dans ce film noir tourné au Texas les éléments qui allaient caractériser leur œuvre : humour noir, intrigues tordues et un hommage aux films de genre. Les critiques acclamèrent le film, qui fut primé au Sundance Film Festival, ainsi qu’aux Independant Spirit Awards. Selon les fans et les professionnels, leur film suivant, Raising Arizona (1987), les révèla véritablement. Et les acteurs vedettes de ce film – John Goodman, Frances McDormand – seront désormais régulièrement mis à contribution par les deux frères. Dans le plus pur style Coen, ce qui est pourtant une comédie à l’origine, est transcendé par des symboles, des personnages hors norme et des dialogues idiosyncratiques.

fargoDans les années 90, Barton Fink, avec John Turturro, fit un buzz immense lorsqu’il fut nominé aux Oscars et remporta trois prix prestigieux, dont la Palme d’Or, au festival de Cannes, en 1991. C’est toutefois Fargo (1996), un film policier, qui les consacra aux yeux du grand public. Fargo, tourné dans le Minnesota natal des Frères Coen, campe l’histoire d’un homme qui fait enlever sa femme pour obtenir une rançon de son beau-père richissime et échapper ainsi à ses grosses difficultés financières. Cela se complique quand les kidnapeurs décident d’agir à leur guise et qu’un policier du coin se met à enquêter sur l’affaire. Les dialogues, la réalisation et les interprétations hors du commun des acteurs firent le succès du film. Il remporta deux Oscars : celui du Meilleur scénario et celui de la Meilleure actrice, décerné à Frances McDormand.

the big lebowskyEt maintenant, venons-en au film sans doute le plus cité des Frères Coen, The Big Lebowski. Malgré un piètre succès lors de sa sortie, ce film devint cependant culte, grâce notamment au personnage du « Dude », un sympathique looser interprété par l’ineffable Jeff Bridges. The Big Lebowski, une transposition du monde étrange des Frères Coen à un autre niveau, rendit plus difficile de classer leurs films dans un genre ou une catégorie bien établie. Pour inaugurer le nouveau millénaire, les Coen utilisèrent l’Odyssée d’Homère dans O,Brother Where Art Thou? La musique du film, à laquelle les réalisateurs portent toujours une extrême attention, remporta elle-même un franc succès, générant un DVD et un concert.

no-country-for-old-men1Alors que tout le monde pensait finalement que leurs films ne pouvaient pas s’apparenter à un genre, ils prouvèrent le contraire, en sortant une comédie romantique digne des années 40 – Intolerable Cruelty – jouée par Catherine Zeta Jones et George Clooney. En 2007, le film No Country For Old Men, basé sur la nouvelle de Cormack McCarthy, fut l’un des films de l’année. Il apporta un succès planétaire à Javier Bardem, en « méchant aux cheveux en pétard », et relança la carrière de James Brolin. Acclamé par le public et la critique, remportant des prix dans toutes les cérémonies existantes, ce film restera dans l’histoire du cinéma comme l’un des meilleurs jamais réalisés. Après ça, ils firent avec Burn After Reading une satire décalée des services secrets, ridiculisant leurs procédures et leur besoin de reconnaissance, à travers des quêtes improbables.

Leur avant dernier film, True Grit, est un remake des western des années 70, avec à nouveau en vedette Jeff Bridges. Le dernier en date, Inside Llewyn Davis, suit le parcours du chanteur-compositeur folk éponyme dans le New York des années 60. Il a reçu le Grand Prix au festival de Cannes cette année et est nominé dans de nombreuses compétitions à venir.

Alors, si tout ce que vous désirez pour Noël cette année, c’est une carrière longue et variée, allez-y ! Demandez au Père-Noël un talent à la hauteur des Frères Coen et soumettez votre film au Festival du Film ÉCU . Qui sait ? Peut-être que votre rêve deviendra réalité ?

Close
Go top UA-100342494-1