ellen_page_1L’actrice Canadienne Ellen Page commença sa carrière à 12 ans, son premier rôle majeur étant celui de Maggie MacLean dans la sérié télé Pit Pony (1999-2000). Contrairement à beaucoup d’enfants acteurs qui disparaissent après une célébrité de courte-durée, Page continua et se construit éventuellement une carrière intéressante des côtés indépendants et commerciaux du cinéma. Elle continue à évoluer en passant récemment derrière la caméra, en rôle de productrice, créant des histoires qui s’alignent à ses intérêts.

Son dernier projet, s’intitulant Tallulah, a vu le jour à Sundance puis fut acheté par Netflix. Le film, dirigé par Sian Heder, écrivain de la série acclamée Orange is the New Black, explore la nature de l’amour maternel à travers l’histoire d’une jeune femme mécontente qui vole un bébé. Puis, en 2015, il y eu Freeheld, détaillant l’histoire vraie du Détective Laurel Hester (interprétée par Julianne Moore) et de sa compagne Stacie Andree (interprétée par Ellen Page). Freeheld médite sur un moment important du mouvement pour l’égalité. Alors que la réception du film fut mixte, ceci signale une nouvelle direction pour Ellen Page en tant qu’actrice pour des raisons plus personnelles.

Mais bien sûr, il faut que l’on mentionne d’autres performances avant de continuer à discuter de laellen_page_3 trajectoire de sa carrière. Il y a eu le rôle révélation dans la peau de Juno MacGuff dans Juno en 2007, le récit d’une inattendue grossesse d’une adolescente. Ensuite, Page a commencé à participer à des films plus grands comme Inception (2010). Ensuite il y a eu son engagement comme Kitty Pride dans X-Men, rôle qu’elle a repris en 2014 dans X-Men : Days of Future Past. Quand même ses interprétations les plus mémorables ont été dans les films indépendants.  Parmi les plus remarquables il y a celle dans le thriller du 2015 Hard Candy (le premier long métrage du réalisateur David Slade), une histoire d’amour entre la fille de quatorze ans Hailey et le photographe plus âgé Jeff qui prend un tournage inattendu. Page a joué aussi dans Whip it (2009), le début derrière la caméra de Drew Barrymore, dans la peau de Bliss Avender (alias Babe Ruthless), une adolescente noyée dans le monde underground  du roller-derby. Ses rôles sont en tout cas non conventionnels et ils arrivent toujours à être quelque chose autre par rapport aux personnages plus ordinaires que l’on est habitué à voir sur l’écran.

ellen-page_2Et Ellen Page est aussi quelque chose en plus qu’une chérie des festivals, si cette nouvelle étonne quelqu’un. En fait, elle est aussi une défenseuse acharnée du mouvement LGBT et des droits des femmes. Sa déclaration publique d’être homosexuelle en 2014 a été un signe que sa carrière d’actrice aurait pris un virage inattendu. Dans beaucoup d’interviews Page a expliqué qu’elle était arrivée à un moment où vivre une vie respectueuse de sa vraie personnalité était devenu plus important que les films auxquels elle aurait participé. Et ses dernièrs choix ont été une confirme de sa pensée. En 2015 Page a produit une série de documentaires, Gaycation (crée ensemble avec Vice et Spike Jonze et bientôt diffusée), où elle enregistre les expériences de personnes appartenant à la communauté LGBT. Et il serait difficile d’imaginer l’actrice produire quelque chose comme ça si elle n’aurait pas révélé sa vrai personnalité au monde entier, une prouesse pas du tout facile.

Page est encore jeune et ne manque pas de talent. On va voir comment elle va frayer un chemin dans le futur essayant au même temps de rester fidèle à soi-même et de continuer à inspirer beaucoup de gens.

Écrit par Avery Jung

 

Close
Go top UA-100342494-1