Ferzan Özpetek est est un cinéaste italien d’origine turque. Né à Istanbul en 1959, il déménage à Rome en 1976 afin d’étudier l’histoire du cinéma à l’Université Sapienza. Il commence ensuite à travailler avec des troupes de théâtre et, en 1982, devient assistant de réalisateur, débutant ainsi sa carrière cinématographique. Les portes s’ouvrent alors à lui, et il travaille avec de grands cinéastes dont Veronesi, Troisi, Tognazzi, Ponzi et Nuti.

En 1997, il réalise son premier film indépendant, «Il Bagno Turco», mais se forge réellement un nom après 2001 grâce à son premier grand succès, «Le Fate Ignoranti». Dans ce film, nous rencontrons Antonia, dont la vie est chamboulée lorsqu’elle découvre que son mari, décédé, la trompait. Antonia est d’autant plus choquée de savoir qu’il ne la trompait pas avec une belle jeune fille, mais avec un homme, le fascinant Michel. L’image traditionnelle de l’amour et de la famille est complètement renversée, comme c’est le cas dans de nombreuses oeuvres de Özpetek.

Ce type d’enjeux sociaux est souvent pris en compte par les cinéastes à travers le monde, et Özpetek, en particulier, n’hésite pas à en faire un thème important dans ses films. Un de ses plus grands talents serait son habilité à provoquer le public et à remettre en cause ses certitudes. D’autre part, il livre des scénarios touchants, qui suscitent de vives émotions chez les spectateurs. Doté d’une fine sensibilité, il peint souvent une image morne et mélancolique de la vie, de l’amour et des relations humaines; c’est ce que l’on peut voir, par exemple, dans «Cuore Sacro» (2005), «Saturno Contro» (2007) et «Mine Vaganti» (2010).

ozpetek3Au long de sa carrière, Özpetek a réalisé de nombreux succès du box-office, qui ont reçu plusieurs prix à l’international. Ses films ont aussi été présentés dans des festivals majeurs comme ceux de Cannes, de Venise et de Berlin. Le plus récent, «Magnifica Presenza» (produit par Fandango, maison de production indépendante majeure en Italie), à été nominé dans presque toutes les catégories à Donatello’s David Awards et aux Golden Globes, où il a remporté plusieurs prix. Dans ce film, Pietro, un pâtissier homosexuel, se retrouve complètement aliéné de la réalité, et nous le suivons alors qu’il reconstruit son ego. Il réussit à s’épanouir grâce au théâtre et au cinéma, et aux«présences magnifiques» vivant dans son appartement, fantômes d’acteurs d’une époque révolue.

Pour ÉCU, Özpetek est un exemple de cinéaste indépendant extraordinaire. Grâce à sa dévotion et à ses talents de scénariste et de réalisateur, il s’est forgé une forte réputation internationale. Nous avons hâte de voir ce qu’il offrira encore, dans le futur, au monde ondé!

Eleonora Maria Mazzoli

Close
Go top UA-100342494-1