Pour ce vendredi spotlight nous avons choisi un directeur de film français: Jean-Luc Godard.

Jean-Luc Godard est né à Paris en 1930 dans une très riche famille. Il étudia l’ethnologie à l’Université Sorbonne étude où il termina ses études en 1949. Il est considéré comme l’un des représentants les plus importants du mouvement de film français “Nouvelle Vague” (“New Wave”), ainsi que l’un des plus grand cinéastes dans le cinéma international. Il n’y eu pas de raison particulière qui le poussèrent à devenir réalisateur de cinéma, il fit juste des films “pour faire passer le temps” (comme l’expliquait Godard). Ainsi, tout en rendant le temps passer, il dirigea un grand nombre de films (longs et courts métrages). “Chaque édition est un mensonge”, déclara Godard, honnête et innovante, décidant d’exprimer ses sentiments les plus profonds et ses pensées à travers ses films. Il reçut le prix d’honneur du Lion d’Or en 1982 et en 2010, il obtint également le prestigieux Prix Honorifique de l’Académie “Pour la passion. Pour la confrontation. Pour un nouveau type de cinéma”.

À bout de soufflé “Tout ce dont vous avez besoin pour un film est un pistolet et une fille”: voilà la pensée exacte de Godard et ce qu’il fit avec son premier long métrage “A bout de souffle”. Le film parle d’un garçon rebelle sans aucun sentiment et sans ambition qui passe son temps entre plaisir et souterrain. Grâce à son originalité le film Godard obtint le Prix Jean Vigo en 1960.

 

Bande à partLe chef d’oeuvre de Godard, “Bande à part”, est considéré par la critique comme l’expression maximale de la Nouvelle Vague. Le film parle de deux amis qui rencontrent une jeune fille, et cette dernière va changer leur vie. Après que Godard ait changé sa vision des films, pensant qu’il serait « temps de cesser de faire des films sur la vie politique et de commencer à faire des films politiques ».

 

Prénom CarmenL’autre célèbre film de Godard est « Prénom Carmen ». Le film est une histoire d’amour compliquée entre un homme et une jeune fille qui a rencontré et aimé l’autre d’une manière très étrange. Le cinéaste voulu montrer ici ce que sont la vie et le cinéma: « le vol, la violence, l’amour, la haine, l’action et la mort ».

 

Apprécié par les critiques et le public, le film remporta le Lion d’Or au Festival de Film de Venise en 1983. « Une histoire doit avoir un début, un milieu et une fin, mais pas nécessairement dans cet ordre »: « soyez libre et vivrez votre vie comme vous le voulez et non pas comme elle devrait être » est notre message du vendredi. Si vous aimez créer des histoires désordonnées, n’hésitez à nous faire découvrir votre liberté en présentant vos films à ÉCU.

Close
Go top UA-100342494-1