portrait of mistressesÉCU – Le Festival Européen du Film Indépendant 2014 permets de découvrir de nouveaux talents sur grands écrans, et de mettre également en valeur le travail reconnu et établit des acteurs de la scène du cinéma indépendante. L’une des stars les plus en vues de cette nouvelle édition du festival est l’actrice française, Julie Gayet, au générique du Court-métrage Européen de Rocco Labbé, « Portraits de Maîtresses », qui fut honoré du prix du Meilleur Film cette année.

Alors que son aventure avec notre Président François Hollande la mettait sous le feu des projecteurs, le scandale éclipsa sa longue et productive carrière dans le cinéma. Julie Gayet est en fait une grande amatrice et défenseure de l’industrie du cinéma indépendant. Elle vient d’ouvrir sa troisième société de production « Cinémaphore », en collaboration avec Charles Gillibert, un producteur indépendant. Avant cela, elle avait déjà lancée Rouge International en 2007, suivit par Amarante productions en 2012.

Julie-Gayet 2En tant que productrice, elle s’est très souvent impliqué dans des projets de première réalisation, ou soutenant des réalisateurs pour donner un nouvel élan à leur carrière. On a tendance à dire d’elle, qu’elle suit son instinct, prend des risques et aime ça. Sa philosophie pourrait se résumer à vivre simplement et aimer chaque instant que la vie nous offre, comme elle l’a révélé au Figaro.

La passion de Julie Gayet pour les arts commença par l’apprentissage du chant classique à l’âge de 8 ans. Elle se tourna ensuite vers la comédie à 14 ans, puis à l’âge de 17 ans, elle suivit un stage à l’Actors Studio de Londres avec Jack Waltzer. Elle a également étudié le théâtre, les arts du cirque, l’histoire de l’art, la psychologie et le cinéma, toutes ces choses, qui confirme la profondeur et l’étendue de sa passion pour l’art aux quatre coins du monde.

quai d'orsayLa carrière de Julie Gayet ne s’arrête pas là, puisque c’est aussi une actrice à la filmographie étendue. Elle apparaît ainsi dans pas moins de 50 films ou films TV français. Alors qu’à ces débuts, elle s’est fait discrète, jouant des rôles de « filles d’à côté », 2013 change la donne avec son rôle dans « Quai d’Orsay ». Julie Gayet y joue en effet une diplomate, quelque peu nymphomane dans une histoire qui s’inspire des années de ministériat de Dominique de Villepin aux Affaires Étrangères. Grâce à ce rôle controversé et subversif, elle acquis une plus grande renommée et surtout une nomination au César du Meilleur Second Rôle Féminin.

Le public de l’ÉCU 2014, début avril, apprécia le dynamisme et la fraîcheur de Julie Gayet pour sa performance dans « Portraits de Maîtresses », et l’équipe de l’ÉCU attend avec impatience de voir ce qu’elle va accomplir prochainement – tant devant, que derrière la caméra en tant que productrice engagée dans le cinéma indépendant.

Close
Go top UA-100342494-1