ÉCU est fier d’être une plateforme qui aide au développement et à la créativité des cinéastes indépendants et de l’industrie du cinéma indépendant. Dans le spotlight de cette semaine, ÉCU revient sur la carrière d’un acteur qui n’est pas seulement un « américain typique » mais aussi le créateur de son propre festival, le Sundance, acclamé sur son territoire : Robert Redford.

 

huntRobert Redford a commencé à jouer dans les années 50 dans la ville où la plupart des acteurs de son époque commençaient : la Grosse Pomme. Pour ses premiers rôles, il fit des apparitions dans des shows télévisés et sur Broadway. Il ne tourna dans son premier film qu’en 1962, dans « War hunt », où il jouait un soldat sur la ligne de front de la Guerre de Corée. Quelques années après, en 1965, il gagna son premier Golden Globe en jouant une star de cinéma bisexuelle dans « Inside Daisy Clover ». Les premières années, Robert Redfort joua aux côtés d’acteurs légendaires comme Alec Guiness, Jane Fonda et Marlon Brando. Avec ces rôles et son Golden Globe, il fut étiqueté « meilleure nouvelle star ». Il avait tout : le physique, le charme et le talent. La critique et le public aimaient particulièrement ses cheveux blonds et ses yeux bleus. Pourtant, Robert Redford s’inquiétait de ce que son physique le cantonne dans des rôles du grand blond stéréotypé et que cela ne limite son futur dans le cinéma.

the_sting_15Alors, à cause de cette appréhension, il déclina quelques rôles dans des films comme « Qui a peur de Virginia Wolf » et « Le Lauréat ». Au lieu de cela, il prit part à « Butch Cassidy et le Kid », en 1969. Son personnage, Harry Longabaugh, l’aida à reléguer son image de blondinet propre sur lui et à le transformer en hors-la-loi de l’Ouest Sauvage s’aventurant en Bolivie. Ce film fut un succès phénoménal au box-office et s’avéra décisive dans son choix de carrière. Il continua à avoir du succès dans les années 70 avec « Jeremiah Johnson » (1972), « Votez Mc Kay » (1973) et le plus grand film de sa carrière « L’Arnaque » (1973).

Cependant, Robert Redford n’avait pas seulement envie d’explorer le jeu d’acteur : il aspirait aussi à réaliser. En 1980, il décida de prendre ses intérêts en main et réalisa son premier film « Des gens comme les autres », grâce auquel il gagna un Oscar. Depuis « L’Arnaque » et « Des gens comme les autres », il a joué dans plus de 50 films et en réalisa plus de 10. Il a remporté au total 6 Golden Globes et deux Oscars. Redford est aussi réputé pour avoir créé le Festival du Film Sundance.

 

robert sundanceSundance est l’un des plus grands festivals de films indépendants aux Etats-Unis. Il s’étale sur une semaine et accueille plus de 40 000 participants et 200 projections de films à Park City, dans l’Utah. Pareillement à ÉCU, Sundance est une organisation qui s’attache à donner de l’autonomie aux cinéastes émergents, dans un environnement artistique festif.

 

Robert redford n’est pas un américain typique du fait de ses cheveux blonds et de ses yeux bleus, il l’est parce qu’il a prouvé et continue à prouver sa variété de talents en tant qu’acteur et réalisateur et parce qu’il donne effectivement beaucoup en retour de ce qu’il reconnaît avoir reçu de l’industrie du cinéma.

 

Si vous avez candidaté comme réalisateur à notre compétition, ne manquez pas de regarder si vous êtes éligibles pour Sundance. Si vous êtes un cinéphile patenté, ne vous contentez pas d’acheter des places pour notre festival, prenez en aussi pour Sundance!

Close
Go top UA-100342494-1