Poster une opinion sur mon blog? On me force à me ranger.

Envoyer un email sexy à mon petit ami? Il n’est pas le seul à le lire.

Pourquoi est-il si difficile de tweeter? Car Twitter est bloqué.

Le fait que seul les gros titres autorisés sont considérés bons pour moi, de regarder la télévision avec des diffusions sur liste noire, et de ne jamais avoir entendu Axl Rose chanter ‘Chinese Democracy’, font que la politique médiatique chinoise se bat avec la tradition et la modernité.

La Chine a été classée l’un des pays avec le moins de libertés politiques. Alors qu’en apparence ils octroient à leur citoyens le droit à la presse et à la protestation, l’auto-censure menace les journalistes et les individus de la même façon que de fortes amendes et des peines de prison si un savoir controversé est distribué. Des régulations strictes sur les chaînes médiatiques via internet s’étendent à plus de soixante lois distinctes incluant des moteurs de recherches bloqués et un flux d’informations fortement contrôlé par plusieurs opérations du gouvernement.

Quand l’on se soucie normalement de ne pas mentionner la mauvaise coupe de cheveux d’un ami, ceux sous le Régime Populaire de Chine doivent faire attention à ce qu’ils disent, ou bien ils ne pourront plus le dire du tout. Le plus gros choc pour les sociétés démocratiques, d’où la liberté d’expression provient, est sans aucun doute le bannissement des sites de média sociaux tels que Youtube et Facebook.

Les médias sociaux sont particulièrement inquiétés quant à la censure, car il s’agit d’un moyen d’interaction entre les individus et les communautés à un niveau mondial. Ces canaux sont considérés comme les outils les plus importants pour reporter des nouvelles, créer des réseaux et pour être le cerveau de la notion d’un Monde Unique. Les médias sociaux sont très utiles car ils permettent d’atteindre une audience plus large avec son accessibilité, son immédiateté et sa permanence.

Dans le but de renforcer l’autorité politique, les organisations étrangères et les individus doivent se plier à la politique de censure de l’internet chinois tant qu’ils sont sur le territoire. Cela signifie que les correspondants extérieurs n’ont pas accès aux chaînes de médias sociaux, et le fait de fournir des information à une source extérieure ne peut se faire qu’avec la permission de l’Etat.

Restreindre les médias peut paraître barbare mais avec la deuxième puissance économique mondiale, une population de 1.3 milliard d’habitants et un pays fortement sollicité pour ses importations et exportations de biens, la Chine est rapidement en train de devenir la superpuissance de notre planète.

Comment se fait-il qu’un pays dans lequel il y a à peine 35 ans, la plupart de ses habitants vivaient sur des rations est aujourd’hui capable d’acheter la dette des Etats-Unis et de développer un présence puissante en Afrique?

La montée de la Chine au statut de superpuissance peut être attribuée à Deng Ziaoping, l’influent leader du Parti Communiste Chinois qui, en 1978, réforma complètement les sphères domestiques, sociales, politiques, et économiques de la Chine, en adoptant une économie de marché socialiste. Ces réformes basées sur la propriété de l’Etat, une gestion de la production par l’Etat ont permit de stabiliser l’économie Chinoise. Alors que la Constitution Chinoise donne aux citoyens la liberté d’expression, le pays reste toujours sous une loi arbitraire et sous un contrôle gouvernemental.

Cela étant dit, alors que les pays au marché libres se noient dans la crise économique, le PIB de la Chine n’a cessé d’augmenté depuis l’implémentation de ces réformes et le soutien du gouvernement au sein du pays reste tenace.

Avec un pays aussi grand et puissant que la Chine, on peut se demander s’il y a vraiment une place pour des idées démocratiques. Mais alors que la Chine est au bord du statut de superstar, on peut également se demander combien de temps vont-ils pouvoir imposer ces restrictions non seulement sur ses citoyens mais aussi sur le Monde.

Donc, bien que notre voyage en Chine fut un excellent moyen d’étendre ÉCU à une plus grande audience, une question se pose,

Où serait notre festival aujourd’hui sans l’aide des médias sociaux

Et, quelles sortes de films seraient censurés dans un régime autoritaire?

Quand les médias sont contrôlés, le message est contrôlé, et aujourd’hui, tout ce qu’on peut dire de notre travail en Chine, est cela.

Catherine Chapman

 

 

Close
Go top UA-100342494-1