“Sin Fin” is a new submission to ÉCU 2012. The movie presents two Performance artists roaming far and wide in a ‘spherical research’, telling what extreme lands make you think of, instead of explaining what they are made of. The art movie project consists of various stages, based on live art. In the first episode, two nameless characters move through structures of interior spaces, stuffed with visions and memories. Dream sequences combined with quotidian reality coincide here in the backdrop of Patagonia. The characters circulate, inscribe, and watch at themselves as strangers who are drawn to stop by, in the process of adding their stories to others. The movie’s text is organic maceration of thoughts and dreams as flux of consciousness of the characters.

« Sin fin » est une nouvelle soumission à l’ÉCU 2012. Le film présente deux artistes de performance en itinérance loin dans une ‘recherche sphérique’, que dit ce terres extrêmes vous font penser, au lieu d’expliquer ce qu’ils sont faits. Le projet de film d’art se compose de différentes étapes, basé sur l’art vivant. Dans le premier épisode, deux personnages anonymes déplacent à travers les structures des espaces intérieurs, farcie avec des visions et des souvenirs. Séquences de rêve combiné avec réalité quotidienne coïncident ici dans le contexte de la Patagonie. Les personnages circulent, inscrirent, et regardent à eux-mêmes comme des étrangers qui sont attirés par d’arrêter, dans le processus d’ajout de leur histoire à d’autres. Le texte du film est la macération organique des pensées et des rêves, comme une flux de conscience des personnages.

Close
Go top UA-100342494-1